Ouvrir sa conscience

Ouvrir sa conscience ici et maintenant, c’est être en observation tel un témoin. Observation de ce qui nous entoure extérieurement avec tous nos sens en éveil : la vue, l’ouï, l’odorat, le goût, le toucher. Mais aussi observation de ce qui nous habite intérieurement. Observation de nos pensées, de nos ressentis corporels, de notre respiration, de nos émotions, de nos sentiments, de nos comportements…

Etre en observation, accueillir et accepter tout ce qui est là présent, sans jugement, sans chercher à analyser, même lorsque cela nous est désagréable.​

Ouvrir sa conscience ici et maintenant favorise le « choix » de ses propres pensées : Est-ce que je m’accroche à elles ? Est-ce que je m’identifie à elles ? Est-ce que je continue à les nourrir quand bien même elles me sont néfastes ? Ou est-ce que je choisis de les laisser passer sans m'y accrocher ? Ainsi, la conscience que j'ai de ce qui est là présent et les choix que je fais, peuvent contribuer à retrouver un état de  calme et de paix intérieure.​

Ouvrir sa conscience dans l'instant présent favorise la qualité de présence. Cela contribue à améliorer la qualité des relations aux autres par une meilleure écoute : écoute de soi et écoute des autres. Cela permet aussi d’augmenter la capacité de choix ainsi que le champ des possibles. Tant que nous ne sommes pas conscients de ce qui se passe à l’intérieur de nous, la plus part du temps nous réagissons aux stimuli extérieurs sous l’influence de conditionnements automatiques hérités du passé. Nous restons enfermés dans des schémas répétitifs. A l’inverse, lorsque nous entretenons un état de conscience de tout ce qui est là présent ici et maintenant, suite à un stimulus extérieur, nous pourrons nous maintenir plus facilement avec cette qualité d’attention et d’observation tout en restant connecté à nous même. Ce qui permet dans un second temps de choisir. Choisir une attitude, un  comportement, une action qui soit juste pour soi.​

Ouvrir sa conscience ici et maintenant implique une phase d’apprentissage que peu d’entre nous avons expérimenté. Cela passe par une certaine discipline dans laquelle l’attention dirigée vers les ressentis corporels et le souffle tient une place prépondérante. De nombreuses pratiques y contribuent : la méditation, le yoga, le qi-qong…

Cevennes aout 2008 180